Article n° 5033 | Edition n° 98 | 2019

Comment soulager les premières épreuves de Bébé

L’homéopathie est une valeur sûre et sans effets indésirables dans les pathologies bénignes de l’enfant.

Bouleversement joyeux au sein de la famille, l’arrivée d’un enfant est également une source d’inquiétudes dès les premières pathologies du chérubin: insomnies, coliques, poussées dentaires.

A sa naissance, un nourrisson sur quatre souffre de coliques, qui surviennent généralement en fin de journée. Episodes de pleurs prolongés, elles sont difficiles à identifier. Les bébés à l’appétit vorace ou à la déglutition trop rapide sont sujets à des inconforts digestifs. Ces désagréments, pénibles à supporter autant pour les petits que les grands, sont toutefois sans gravité. Les coliques commencent vers l’âge de 10 à 15 jours et disparaissent en général vers les 3 mois.

Les gestes qui peuvent soulager

Un massage, un bain, le mouvement (bercez doucement votre bébé ou emmenezle faire un tour en poussette) s’avèrent souvent efficaces.
Les poussées dentaires sont facilement identifiables: le petit a les gencives rouges et enflées, salive abondamment, mâchouille tout ce qui se trouve à sa portée de mains, est agité et grognon. Dans la majorité des cas, les premières dents poussent vers 6 à 8 mois. Les poussées peuvent s’accompagner de diarrhées, érythème fessier, fièvre et de diverses affections ORL bénignes. Un gel dentaire et un anneau de dentition contribuent à soulager le petit malade.

Sans oublier l’homéopathie, une valeur sûre!

Douce mais efficace, dépourvue d’effets indésirables, adaptée à tout âge, l’homéopathie n’a pas d’égale dans les pathologies bénignes de l’enfant.
Chamomilla est le remède d’élection lors de poussées dentaires avec leur corollaire de désagréments et en cas de douleurs que le petit malade trouve intolérables.
Il convient à l’enfant agité et capricieux, mais calme lorsqu’on le porte. Belladonna excelle dans les syndromes inflammatoires d’apparition brutale, faisant suite à un coup de froid vif et sec, caractérisés pas de douleurs, rougeur et chaleur. A l’opposé de Belladonna, Dulcamara soulage lestroubles déclenchés par le froid humide.
Il est rare que le petit malade présente seulement un ou deux symptômes, d’où l’intérêt des préparations composées, contenant plusieurs souches aux indications différentes ou complémentaires.

Document PDF

Publicité

---------------------------------------------------------------------


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept