Article n° 5053 | Edition n° 99 | 2020

Enceinte? Ne mangez deux fois plus, mais deux fois mieux!

L’enfant de la future mère fumeuse peut souffrir de troubles de la croissance et de performances intellectuelles amoindries.

Il y a quelques décennies encore, on conseillait à la femme enceinte de manger deux fois plus pour nourrir le foetus. Aujourd’hui, on sait que cela est tout à fait faux, car cette pratique engendrerait une forte prise pondérale autant chez la maman que chez le bébé à venir. En outre, les besoins caloriques augmentent d’à peine 300 calories par jour dès le deuxième trimestre, alors que ceux en protéines et micronutriments s’accroissent de 50 à 100%.

Dans aucune autre période de sa vie la femme doit satisfaire des besoins aussi élevés que pendant la grossesse et l’allaitement.

Les solutions

Tout d’abord, s’alimenter très correctement, user et abuser de légumes, laitages et protéines.
Parallèlement, renoncer à l’alcool et diminuer fortement la consommation de café. 300 mg de caféine, soit l’équivalent de 3 cafés par jour, augmentent les risques de fausses couches.
Et encore, adopter un supplément nutritionnel spécifique. Une préparation correctement dosée en micronutriments peut aider à prévenir un bon nombre de problèmes, à savoir:

• chez la femme, fatigue, anémie, etc.
• chez le bébé, malformations de la colonne vertébrale, naissance prématurée, poids insuffisant, développement inadéquat du squelette et des dents, etc.

En effet, le régime de la plupart des femmes enceintes ne couvre pas leurs besoins accrus, notamment en acide folique, vitamine D, fer, calcium, magnésium et zinc. Les deux tiers des futures mamans présentent des symptômes de déficits nutritionnels portant sur un ou plusieurs nutriments. Après l’accouchement, une telle préparation permet de réapprovisionner le stock nutritionnel épuisé pendant la grossesse et de couvrir les besoins de l’allaitement tout en maintenant les réserves nécessaires pour la production du lait.

L’importance du DHA

Durant la grossesse, il est également nécessaire de consommer du poisson et d’ingérer une préparation à base de DHA (un acide gras à longue chaîne de cet aliment), car celui-ci est bénéfique pour le développement du cerveau et de la rétine du foetus.

Document PDF

Publicité

---------------------------------------------------------------------

 


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept