Article n° 5077 | Edition n° 99 | 2020

La médecine ayurvédique au secours du foie

Se nourrir sainement, se lancer des défis intellectuels et bouger suffisamment – voilà le secret pour rester en bonne santé, selon la conception ayurvédique.

L’Ayurvéda, «science de la vie saine»

Les fondements de la médecine ayurvédique ou Ayurvéda, originaire de l’Inde, remontent à plusieurs millénaires. Selon la conception ayurvédique, la santé est le résultat harmonieux entre tous les systèmes fonctionnels du corps. Lorsque cet équilibre est rompu, sous l’influence des facteurs physiques et psychiques les plus divers, la maladie s’installe. La médecine ayurvédique s’occupe en priorité de la santé de l’être humain et, dans un deuxième temps seulement, des maladies. Se nourrir sainement, se lancer des défis intellectuels et bouger suffisamment – voilà le secret pour rester en bonne santé.

Les médicaments ayurvédiques agissent aussi bien à titre préventif que curatif, rétablissant l’équilibre. Relevons qu’ils font toujours l’objet d’une analyse scientifique en vue d’en démontrer l’efficacité et la sûreté. Ils unissent un savoir-faire millénaire et une technologie médicale de pointe.

Le foie crie au secours

Flatulences, lourdeurs gastriques, digestion difficile, mauvaise haleine, perte de l’appétit… Notre corps nous envoie des signaux pour nous faire comprendre qu’il est chargé en toxines et fatigué.

Pour se détoxiquer, il faut agir sur le foie, l’organe le plus impliqué dans le processus d’élimination des déchets et de toxines provenant de l’extérieur (métaux toxiques, herbicides, pesticides, etc.) ou de notre corps (médicaments, alcool, additifs). La médecine ayurvédique nous propose un médicament pourvu d’une action ciblée sur le foie, contenant un mélange de plantes locales, indiennes et méditerranéennes en poudre, ainsi que du fer. Alors que certaines plantes favorisent l’action thérapeutique, d’autres réduisent ou annulent les effets secondaires potentiels. Ce médicament ayant largement fait ses preuves, il est statistiquement l’un des remèdes végétaux parmi les plus utilisés au monde.

À relever que ce remède hépatique accompagne idéalement tant la convalescence que la chimiothérapie.

 

Document PDF

Publicité

---------------------------------------------------------------------


Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite.
Isabelle Hulmann Rita Ducret-Costa

Articles similaires

vit@express
Toute reproduction partielle ou intégrale faite sans autorisation de la part de l’éditeur est interdite et illégale. Tout procédé de reproduction et d’adaptation est illicite. © 2010 Communis | Healthcare Media Concept